Historique

Après avoir travaillé dans le domaine de la réalisation de systèmes temps réels, les fondateurs de Clearsy ont découvert les méthodes formelles et leur intérêt dans les années 1990. Ils ont développé et industrialisé ce qui allait être le premier véritable outil industriel de développement de logiciel selon la méthode formelle B.

Cet outil, l’Atelier B, a depuis permis la réalisation de nombreux logiciels sécuritaires entièrement mathématiquement prouvés, et répondant aux normes les plus strictes.

Ces réussites industrielles dans le domaine du logiciel ont également révélé l’importance de la qualité des spécifications systèmes dans lesquels sont implantés les logiciels critiques. Clearsy, en collaboration avec l’inventeur de la méthode et des laboratoires a mis au point des techniques de modélisation formelle de systèmes.

Plusieurs projets industriels ont déjà pu mettre à profit ces techniques, pour spécifier des systèmes (composants, architecture électronique et systèmes à automate).

Toutes ces expériences ont convaincu les ingénieurs de Clearsy, que les méthodes formelles sont des outils qui permettent de bien maîtriser les systèmes d’une part, et que d’autre part la certification des systèmes et des logiciels s’en trouve grandement facilitée.

C’est pourquoi ClearSy a décidé :

  • de se positionner sur le marché de la réalisation de systèmes sécuritaires,
  • d’utiliser la méthode formelle B pour réaliser les systèmes et logiciels qui lui sont confiés.

Cette décision est très importante à plusieurs titres :

  • Clearsy innove sur le marché de la réalisation de systèmes et de logiciels, en introduisant l’utilisation de méthodes formelles,
  • L’utilisation d’outils et de techniques de modélisations nous permet de capitaliser et améliorer sans relâche la qualité des systèmes que nous produisons
  • La réalisation de systèmes opérationnels nous incite à mettre en oeuvre et développer des outils formels de plus en plus accessibles aux ingénieurs

Clearsy souhaite ainsi être moteur dans les techniques et outils formels de développement des systèmes sécuritaires certifiés.

Quelques Dates…

  • 1993 : Démarrage de l’industrialisation Atelier B pour une utilisation dans les logiciels de sécurité METEOR.
  • 1994 : Distribution de la première version Atelier B.
  • 1998 : Version industrielle de l’Atelier B et mise en service du métro METEOR.
  • 2001 : Création de ClearSy pour développer la méthode B. Deux agences : Aix en Provence et Paris.
  • 2002 :
    • Première version d’un langage formel système.
    • Utilisation de la méthode B pour la réalisation des principes de fonctionnement des voitures Peugeot 206, 307, 407 (documentation du fonctionnel).
  • 2003 : Création de l’activité Sûreté de Fonctionnement (SDF).
  • 2004 : Mise à disposition d’un outil gratuit d’utilisation de la méthode B pour les académiques : B4Free.
  • 2005 :
    • Réalisation de spécification de systèmes industriels avec la méthode B.
  • 2006 :
    • Version Beta test d’un outil de spécification formelle de système : Composys.
    • Mise en service du système sécuritaire Coppilot de commande des portes palières ligne 13.
  • 2007 :
    • Développement de Brama, un outil d’animation graphique de modèle B.
    • Installation du système COPP sur la station Châtillon de Paris, intégrant du matériel sécuritaire développé par ClearSy.
  • 2008 : Mise à disposition d’une version gratuite de l’Atelier B 4.0 et mise à disposition de modules sous licence Libre.
  • 2009 :
    • Reconnu comme évaluateur Certifer.
    • Début des installations du système DOF1 développé par ClearSy, sur la ligne 1 du métro Parisien.
    • Signature du contrat pour le développement, la livraison et l’installation du système sécuritaire SIL3 COPPILOT sur le métro de Sao Paulo.
  • 2010 :
    • Maître d’oeuvre du déploiement du système COPP développé par ClearSy, sur douze stations de la ligne 13 du métro de Paris.
    • Aide à l’évaluation des systèmes sécuritaires des lignes Flushing et Culver pour le métro de New York City.
  • 2011 :
    • Développement de 3 systèmes dans le cadre du projet Regiolis mené par Alstom : SAS et GAPS/UP2S.
    • Mise en service de KFS SIL2 sur le tramway lyonnais Rhônexpress.
  • 2012 :
    • Mise en service du système de Détection d’Individus dans les lacunes dangereuses de la ligne 1 de Paris.
    • Ouverture d’une agence à Lyon.
  • 2013 :
    • Distribution d’un relais sécuritaire de niveau SIL 4 selon la norme industrielle 61508, développé par ClearSy.
    • Accord de distribution de systèmes développés par la RATP.
    • Signature d’un contrat pour l’installation du système de contrôle commande de portes palières installées  sur le nouveau Monorail de São Paulo.
  • 2014 :
    • Mise en service du système d’arrêt automatique des tramways de Valenciennes (KFS SIL2).

Les commentaires sont fermés.