L’Analyse Préliminaire des Dangers

L’analyse préliminaire des dangers (APD) consiste à identifier au niveau d’un système des évènements redoutés pouvant conduire à des situations dangereuses pour les personnes. Ces évènements sont ensuite qualifiés par l’attribution d’un niveau de sécurité.

Cette analyse est réalisée à partir d’un ensemble de dangers connus (ou à identifier lors d’une analyse opérationnelle des risques par exemple) dans différentes situations de vie du système. Il s’agit ensuite d’identifier les causes (techniques ou opérationnelles) au niveau du système et des sous systèmes qui mèneraient à ces évènements redoutés.

Une fois ces causes identifiées, des exigences sont provisionnées pour s’assurer que le système puisse les parer efficacement. Ces exigences et leur traitement sont suivis tout au long du cycle d’étude du système dans le registre des situations dangereuses (RSD).

L’analyse préliminaire des dangers est un processus itératif qui doit être initié dès le début du cycle d’étude car elle orientera les choix en termes de conception, d’utilisation, d’installation de part le niveau de sécurité exigé. Dans les faits, l’APD va consister à établir une table mettant en correspondance un danger avec un ou plusieurs évènement(s) redouté(s) et leur(s) cause(s) potentielle(s) au niveau du système puis des sous systèmes. La dernière colonne listera les exigences en regard de chacune des causes potentielles identifiées.

La dernière étape va consister à attribuer un niveau de sécurité ou SIL à appliquer à chacun des évènements redoutés identifiés.