SERVICES FERROVIAIRES

VESG


L’outil VESG (Vital Embedded Settings Generator) a été développé en B dans le cadre du projet Urbalis Evolution.

VESG : Vital Embedded Settings Generator


Client


> CLIENT : Alstom
> DATE DU PROJET : Mai 2009 à Septembre 2010

Contexte


> L’outil VESG (Vital Embedded Settings Generator) a été développé en B dans le cadre du projet Urbalis Evolution.

Le programme embarqué d’Urbalis Evolution nécessite pour fonctionner, la présence d’informations sur les voies parcourues par le matériel roulant. Le rôle du VESG est de produire le fichier qui sera embarqué et qui contient ces données. L’outil peut fonctionner sur des postes de travail équipés de Windows ou Linux.

Il traite en entrée des fichiers XML de descriptions de voies. Ces fichiers sont générés par les équipes d’Alstom à partir d’autres outils dédiés. Ils contiennent des informations sur différents éléments remarquables présents sur les voies : aiguillages, signaux, pentes, limitations de vitesse… Le VESG lit ces fichiers, puis réalise un certain nombre de pré-calculs sur les informations qu’ils contiennent. Il génère finalement un fichier binaire contenant le résultat de ces traitements, dans un format compréhensible par le programme embarqué.

Ce fichier de données sera ensuite chargé sur les trains parcourant les voies concernées. Le programme de contrôle d’énergie l’utilise pour connaître l’environnement du train par rapport à sa position actuelle, et ainsi décider de la conduite à tenir en fonction de ces informations, notamment d’éventuellement déclencher un freinage d’urgence.

Nos actions


ClearSy a réalisé entièrement le développement du VESG, en appliquant la méthode B. La première étape a été la spécification de l’outil sous forme de modèles B, en collaboration avec les équipes d’Alstom. Le code correspondant à ces spécifications a ensuite été développé, puis prouvé grâce à l’Atelier B. Il a été décidé de développer cette nouvelle version en B afin de s’éviter la charge de maintenance de deux logiciels redondants, comme c’était le cas auparavant. La preuve des modèles permet également de réduire le nombre de tests à réaliser sur le VESG B.

> Le VESG est un programme B de grande ampleur. Le modèle B génère environ 30000 obligations de preuve, qui sont traitées notamment à l’aide des nombreuses règles de preuve qui ont été intégrées à l’outillage de preuve.

> Le VESG connaît régulièrement de légères modifications, liées aux nouveaux types d’éléments à prendre en compte sur les voies. Toutefois, en 2010, il a connu une évolution de plus grande ampleur. Auparavant, Alstom utilisait un outil spécifique pour gérer les pentes présentes sur les voies. Les informations générées par cet outil étaient intégrées ensuite aux fichiers XML à destination du VESG. Il a donc été décidé en 2010 de fusionner cet outil avec le VESG. Celui-ci réalise maintenant lui-même les calculs plus complexes sur les informations de pentes.