La sécurité incendie du métro parisien supervisée par CLEARSY

Le premier système de supervision sécurisé des systèmes de sécurité incendie du métro parisien a été mis en service. Ce système, développé et déployé par CLEARSY pour la RATP, est une première en tant que superviseur permettant d’exécuter des commandes à distance sur les équipements de sécurité incendie.

Le premier superviseur central des systèmes de sécurité incendie (SSI) du métro parisien a été mis en service dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019. Le superviseur ayant obtenu en juillet dernier sa certification SIL 2 (norme 61508), le CNPP (Centre national de prévention et de protection) avait confirmé son équivalence fonctionnelle par rapport aux normes SSI*. Le sésame pour la mise en service d’un système unique en son genre. Un pur produit du savoir-faire en systèmes sécuritaires de la société CLEARSY. « Le CNPP a exigé un niveau SIL 2 dans ce dossier et c’est cette exigence qui nous a distingué de la concurrence », analyse Jean-Philippe Pitzalis, directeur général chez CLEARSY.

Le système de supervision central développé par CLEARSY permet à la RATP de concentrer dans un unique Poste central de sécurité incendie (PCSI), la supervision, le contrôle et la commande des SSI (détecteurs, ventilateurs…) des stations du métro parisien. La première station équipée du superviseur est la station Temple, sur la ligne 3. Le marché prévoit la supervision de 40 stations (travaux en cours de déploiement), qui seront raccordées progressivement dans les 2 ans. « Sachant que le poste de commande central est conçu – cahier des charges oblige – pour opérer 100 % du réseau, notre système pourrait à terme couvrir 100 % des stations du métro parisien », ajoute Jean-Philippe Pitzalis.

Le système développé par CLEARSY est basé sur l’emploi de calculateurs sur étagère. Il est prévu pour s’interfacer avec les systèmes de sécurité incendie de fournisseurs différents.

Ce type de système pourrait être utilisé dans d’autres contextes industriels lorsque les lieux à surveiller sont distants des centres de contrôle/commande. Les technologies de sécurisation mises en œuvre sur ce projet pourraient également être adaptées pour d’autres besoins que la sécurité incendie lorsque les équipements pilotés sont éloignés. Voilà qui multiplie considérablement les cas d’emploi.

*article GA44.2 – règlementation Etablissements Recevant du Public de type GARE